par Damien Colloc • Rejoindre

Industriels et territoires

Peut-on encore innover seul à l’ère d’internet ?

Souvenez-vous du discours du patron de Nokia en 2011 : « la bataille des mobiles est devenue une bataille des écosystèmes, dans laquelle les écosystèmes ne comprennent pas seulement les appareils et leurs logiciels, mais aussi les développeurs, applications, e-commerce, publicité, recherche, medias sociaux, géolocalisation, messageries et beaucoup d’autres choses. Nos compétiteurs ne nous prennent pas des parts de marché avec des appareils : ils nous prennent des parts de marché avec un écosystème tout entier. Ceci signifie que nous devons décider comme construire, catalyser ou rejoindre un écosystème » (retrouvez l’intégral du mémo ici).

Le secteur des mobilités n’échappe pas à ce nouveau défi : le « logiciel dévore le transport« , mettant ses acteurs face à de nouveaux enjeux dépassant largement ceux des filières traditionnels de l’automobile, des transport publics et de la ville. Le parcours du voyageur – information, guidage, tarification, paiement, expérience à bord, recommandations,…- n’est plus maîtrisé de bout en bout par un acteur ou même une seule filière. Quels seront les standards de demain ? Qui captera l’attention – et les données – des voyageurs ? Qui sera le sous-traitant de qui ? Avec quels modèles économiques ?

Si vous vous sentez concernés par ce discours, rejoignez la Fabrique des Mobilités pour construire ensemble ce nouvel écosystème des mobilités.

Contactez-nous ici